3PL
DIY
E-commerce
Manufacturing
Retail

Les critères clés de choix d’un WMS

Le choix d’un logiciel de gestion d’entrepôt (WMS) dépend de plusieurs critères qui sont spécifiques à chaque entreprise : nombre, taille et implantation des entrepôts ; typologie des produits à gérer ; nombre de lignes de commandes à traiter ; caractéristiques des flux à gérer (BtoB, BtoC, gestion des retours…) ; interfaces à mettre en œuvre avec d’autres outils ; accompagnement proposé ; budget à allouer ; etc. Revue de détail des principaux critères à prendre en compte pour choisir un WMS.

Choisir son WMS : les critères liés à l’outil

1. Fonctionnalités WMS adaptées à vos besoins logistiques

Chaque entrepôt a des besoins spécifiques. Le premier critère consiste à examiner, bien entendu, les . Votre futur logiciel de gestion d’entrepôt doit pouvoir répondre à vos besoins logistiques spécifiques :

 

Réception, stockage, préparation et expédition :

Prise en charge des différentes méthodes de réception des marchandises, de préparation de commandes, de gestion des stocks, des emplacements et d’inventaire, et des modes d’expédition dont vous avez besoin.

Capacité à s’adapter aux exigences de votre activité :

  • Gestion simultanée de flux BtoB et BtoC (e-commerce) ;
  • Prise en charge de typologies de produits très variés et/ou dont la saisonnalité est forte ;
  • Traitement d’un grand nombre de lignes de commandes ;
  • Garantie d’une traçabilité totale (gestion des numéros de série, des lots, des dates d’expiration…) ;
  • Orchestration des systèmes mécanisés ou robotisés (stockage, prélèvement, tri, conditionnement, emballage…) ;
  • Gestion des transports;
  • Gestion efficace des retours ;
  • Gestion de plusieurs sites et coordination des mouvements de stock entre eux ;
  • Possibilité de disposer d’une visibilité globale de vos stocks (incluant ou non vos points de vente physiques), etc.

 

Dans tous les cas de figure, il est essentiel que le WMS puisse répondre à vos besoins actuels et futurs.

2. Souplesse et personnalisation du WMS

Si la mise en œuvre d’un WMS peut amener à redéfinir votre organisation, vos processus et vos flux, en vue de les optimiser, le logiciel de gestion d’entrepôt doit cependant être suffisamment paramétrable et souple, pour pouvoir s’adapter aux spécificités de votre activité. Certaines entreprises, notamment les prestataires logistiques, ont par exemple besoin d’un système qui offre un niveau de personnalisation important pour pouvoir répondre aux besoins variés de leurs clients et s’adapter aux besoins et changements à venir.

3. Évolutivité du WMS

Le WMS doit être suffisamment évolutif pour gérer vos besoins à venir tels que la diversification au niveau de votre portefeuille de produits ou des flux à gérer, l’augmentation du volume de commandes, l’expansion géographique ou d’autres changements liés à la vie de votre entreprise.

4. WMS en Cloud : scalabilité et mises à jour en continu

Alors que les besoins logistiques évoluent en permanence, il est indispensable que le WMS puisse s’adapter à ces changements. Les solutions en Cloud apportent une réponse à cet enjeu. Outre le fait que vos équipes n’ont plus à se charger du maintien en conditions opérationnelles des infrastructures informatiques, des ressources supplémentaires peuvent être allouées automatiquement en cas de pic d’activité, ce qui n’est pas le cas sur des infrastructures on-premise. Un logiciel de gestion d’entrepôt en Cloud permet, en outre, de bénéficier de nouvelles fonctionnalités et mises à jour à un rythme beaucoup plus fréquent.

5. Performance et robustesse du WMS

Pour les entreprises qui doivent gérer de très forts volumes de commandes, ou qui connaissent des pics d’activités importants, il est important de vérifier que le WMS offre un niveau de robustesse et de performance suffisant, que ce soit en termes de temps de réponse transactionnels, de traitement ou de mise à jour de la base de données.

6. Intégration du WMS avec d’autres outils

L’intégration du WMS avec d’autres outils est essentielle pour optimiser les opérations logistiques et disposer d’une visibilité en temps réel des stocks et flux logistiques. Il doit pouvoir s’interfacer simplement avec les autres systèmes que vous utilisez, tels que votre ERP, votre logiciel de gestion des transports (TMS) ou d’orchestration des commandes (OMS), votre plateforme de e-commerce… Sur un plan plus technique, il s’agit de vérifier les protocoles d’intégration et d’échange de flux de données pris en charge (API, EDI, exposition des données en mode publish-subscribe, etc.) par le WMS.

7. Interface utilisateur intuitive et facilité d’utilisation

L’interface utilisateur est également clé : plus elle est simple et intuitive, plus elle facilite la prise en main rapide par les opérateurs, notamment les employés saisonniers ou les intérimaires. Elle améliore en outre la productivité des équipes et peut même constituer un facteur d’attractivité pour certaines entreprises, dans un contexte de pénurie de talents.

Par ailleurs, il est nécessaire de s’assurer que les interfaces puissent s’adapter aux différentes typologies de sites composant votre réseau logistique : sites de production, entrepôts, points de vente, etc.

8. Fonctionnalités proposées pour faciliter la collaboration

Vos sites logistiques (usines, entrepôts, points de vente…) sont connectés entre eux ainsi qu’avec votre écosystème de fournisseurs en amont, et de transporteurs et clients en aval. Lors du choix de votre WMS, il est indispensable de vous assurer qu’il soit suffisamment ouvert pour faciliter les échanges et la collaboration entre tous les acteurs de votre chaîne logistique.

9. Capacité à orchestrer la mécanisation ou la robotisation

Dans le cas où l’entrepôt est mécanisé ou robotisé, ou va l’être, le WMS devra pouvoir s’interfacer avec des systèmes plus ou moins complexes (trieurs, robots de préparation de commandes, convoyeurs, préparation à la gare…), et orchestrer les processus, soit en direct, soit via le ou les WCS.

10. Tableaux de bord temps réel et analytiques

Un WMS moderne doit inclure la possibilité de générer des rapports et des tableaux de bord personnalisables qui facilitent le pilotage, la prise de décision en temps réel, la mesure des performances et l’identification des opportunités d’optimisation. Certaines entreprises ont même besoin de tableaux de bord qui leur donnent une visibilité globale de la performance de leur Supply Chain sur l’ensemble de leurs sites logistiques (cf. ).

11. Implantation dans plusieurs pays : WMS multilingue

Pour les entreprises implantées dans plusieurs pays, le WMS doit être multilingue, de façon à faciliter la prise en main de la solution sur tous les sites. Au-delà de l’outil, la capacité de l’éditeur (ou de l’intégrateur) à proposer un accompagnement adapté pour le déploiement multi-pays constitue un facteur clé de succès. 

Les critères de choix du WMS liés à l’éditeur

12. Notoriété et pérennité de l’éditeur du WMS

La pérennité financière de l’éditeur, les références clients dans un secteur similaire au vôtre ainsi que la roadmap produit sont également des éléments à prendre en compte lors du choix d’un WMS.

13. Équipe projet et support technique

La démarche projet conditionnera le succès de l’implémentation du WMS. Il est donc nécessaire de s’assurer qu’elle sera réalisée par des équipes bénéficiant de suffisamment d’expérience à la fois logistique et IT, et que la durée du projet, ainsi que l’ensemble des étapes et des livrables, sont clairement définis par l’éditeur (ou son intégrateur) en amont.

Le support technique du prestataire doit également être contrôlé : sous quels délais s’engage-t-il à traiter les tickets, en fonction de leur niveau de criticité ? Dispose-t-il d’un support multilingue dans le cas où le logiciel va être utilisé dans plusieurs pays ? Quels niveaux d’escalade en cas de problème complexe ? Etc.

14. Prix du WMS et hébergement de la solution

Enfin, évidemment, le prix de la solution et de son implémentation sont également des critères importants lors du choix d’un WMS. Quel est le modèle de tarification (licence, abonnement en SaaS) ? Avez-vous besoin que le prestataire prenne en charge l’hébergement et le maintien en conditions opérationnelles (MCO) de la solution ? Quels niveaux de disponibilité et de services (SLA) sont proposés ? Si votre activité est sujette à des pics d’activité, quelles garanties sont apportées pour les absorber ?

 

Vous avez un projet de déploiement d’un ? Nos experts logistiques sont à votre disposition pour échanger sur vos besoins et répondre à vos questions. Contactez-nous !