3PL
DIY
FMCG
Manufacturing

ERP et WMS : différences, complémentarités et intégration

L’ERP (Enterprise Resource Planning) est un outil de pilotage qui englobe tous les aspects de la gestion d’une entreprise. De son côté, un logiciel WMS (Warehouse Management System) permet de gérer l’ensemble des opérations logistiques au sein d’un entrepôt. Ces deux solutions ont des fonctions distinctes et complémentaires, et leur intégration contribue à rendre la supply chain plus efficace et performante. Ce qui est clé pour augmenter la compétitivité et la satisfaction client.

Les différences clés entre ERP et WMS

L’ERP, le logiciel pour piloter l’entreprise 

Un ERP, ou Enterprise Resource Planning, ou encore Progiciel de Gestion Intégré (PGI), est un logiciel intégré qui couvre tous les domaines de la gestion d’une entreprise :

  • Gestion financière : suivi des flux financiers, facturation, comptabilité générale et analytique, immobilisations, contrôle de gestion, consolidation financière.
  • Gestion commerciale : devis, commandes, de la tarification et de remises, etc.
  • Approvisionnement et achats : gestion des fournisseurs, des demandes d’achat, réception des marchandises, gestion et valorisation des stocks.
  • Gestion de la production : planification et suivi de la production, gestion des ressources, ordonnancement, qualité…
  • Ressources humaines : administration du personnel, paie, gestion des temps et activités, recrutement, formation.
  • Gestion de projets : planification, suivi budgétaire, ressources…
  • Business Intelligence : reporting et tableaux de bord.

Un logiciel ERP est conçu pour offrir une vision intégrée et centralisée de l’ensemble des informations, afin de réduire les silos de données et faciliter le partage d’informations entre les départements.

Le WMS, le spécialiste de l’optimisation de la performance logistique

De son côté, une solution WMS prend en charge et optimise l’ensemble des opérations à réaliser dans un entrepôt logistique. Les fonctionnalités d’un WMS couvrent notamment les activités suivantes :

  • Réception des marchandises : enregistrement des arrivées, contrôle de la quantité et de la qualité.
  • Stockage : optimisation des emplacements de stockage, zonage de stockage spécifiques.
  • Gestion des stocks : suivi en temps réel des quantités et des emplacements.
  • Préparation de commandes : pilotage du picking (prélèvement des articles) manuel ou automatisé, du packing (emballage) et de la consolidation.
  • Expédition : organisation des chargements, édition des documents d’expédition, gestion des quais de chargement.
  • Gestion des retours, contrôle, remise en stock ou mise au rebut.
  • Reporting et tableaux de bord : rapports sur les performances de l’entrepôt, suivi des indicateurs clés de performance (KPI).

Faut-il choisir un ERP, un WMS, ou les deux ?

L’ERP est-il optimal pour la gestion d’entrepôt ?

Les logiciels tels que SAP, Oracle, Sage, Microsoft Dynamics, Infor, etc., proposent des fonctionnalités de gestion des stocks et des entrepôts, qui peuvent parfois suffire à répondre aux besoins de certaines entreprises.

Cependant, les ERP sont réputés pour leur rigidité. Or, dans un marché en constante évolution, un logiciel spécialisé tel qu’un WMS offre une plus grande flexibilité et apporte aux entreprises la réactivité dont elles ont besoin pour gérer leur logistique de façon plus agile et gagner en compétitivité.

Dans les usines, un logiciel ERP convient parfaitement pour gérer des productions basées sur une planification stricte, avec peu de volumes à produire et peu de pièces à gérer. Un WMS permet de gérer des lignes de production complexes, impliquant un volume important de pièces, matières premières et produits semi finis, et exigeant un réapprovisionnement en bord de ligne fin et temps réel.

Dans tous les cas, un ERP ne peut pas disposer de fonctionnalités de gestion d’entrepôt aussi étendues qu’une solution WMS dédiée, telles que des méthodes de picking multiples, des fonctionnalités transport intégrées avancées pour optimiser le shipping et le remplissage des camions, ou encore de module pour gérer les ressources (LMS).

 

Module WMS de l’ERP ou WMS dédié ?

De nombreuses entreprises, quelle que soit leur taille, se posent la question d’utiliser le module WMS de leur ERP ou un WMS dédié pour gérer leur logistique.

Quelques exemples de questions qui peuvent aider à prendre une décision :

  • Votre entreprise gère-t-elle un grand volume de commandes et de stock ?
  • Certaines opérations supply chain sont-elles complexes à gérer avec l’ERP ?
  • Constatez-vous des erreurs de stocks ou de préparations de commande ?
  • Est-il nécessaire d’optimiser les processus d’expédition et de réduire les délais de livraison ?
  • Les retours sont-ils fréquents et leur traitement est-il complexe ?
  • L’espace de stockage au sein de votre entrepôt est-il utilisé de manière optimale ?
  • Avez-vous besoin d’une traçabilité très fine des réceptions, du stockage et des expéditions au sein de votre entrepôt, par lot, date d’expiration ou numéro de série ?
  • L’approvisionnement en bord de ligne doit-il être amélioré ?
  • Avez-vous un enjeu d’optimisation de vos ressources, humaines et matérielles ?
  • Y a-t-il un potentiel pour automatiser certains processus au sein de votre entrepôt pour gagner en productivité ?

 

Avantages du WMS par rapport à l’ERP

Si votre entreprise a des besoins avancés en matière de gestion d’entrepôt, une dynamique de croissance forte ou des besoins en constante évolution, il est préférable qu’elle s’équipe d’un WMS, outil logiciel expert qui offre de nombreux gains une fois déployé au sein d’une plateforme logistique :

  • Amélioration de la productivité et de l’efficacité opérationnelle
  • Suivi fin et en temps réel du niveau de stock
  • Fiabilisation et accélération des préparations de commandes
  • Optimisation de l’espace d’entreposage
  • Traçabilité de bout en bout des tâches réalisées
  • Maximalisation de l’utilisation et orchestration des ressources (opérateurs, systèmes mécanisés, robots ou cobots)
  • Gain d’espace en bord des lignes de production
  • Réactivité et flexibilité pour prendre en charge des changements

Par ailleurs, les éditeurs de WMS proposent une roadmap dédiée et apportent constamment de nouvelles évolutions et nouveautés à leurs outils pour adresser les derniers enjeux marché.

 

Différences et complémentarités entre ERP et WMS

 

Les complémentarités entre WMS et ERP

Les logiciels WMS et ERP sont complémentaires à bien des égards pour améliorer l’efficacité globale de la supply chain. Quelques exemples :

 

Optimisation des niveaux de stock

Le WMS fournit à l’ERP des informations précises sur les quantités de produits disponibles sur tous les sites logistiques. Ces informations peuvent être utilisées pour ajuster les approvisionnements auprès des fournisseurs ou la fabrication, assurant que l’entreprise dispose au global d’un niveau optimal, ni trop élevé, ce qui immobiliserait inutilement des capitaux, ni trop bas, ce qui pourrait entraîner des ruptures de stock.

Dans le secteur de l’industrie, le WMS donne à l’ERP une visibilité exhaustive des stocks de matières premières, composants, produits semi-finis, emballages et produits finis.

 

Gestion des réceptions

L’ERP envoie au WMS le planning des réceptions prévues dans l’entrepôt, à partir des informations fournies par les fournisseurs et/ou les sites de production. Une fois les réceptions réalisées et les produits inclus dans le stock de l’entrepôt, le WMS informe l’ERP.

 

Préparations de commandes

L’ERP reçoit les commandes et donne l’ordre au WMS de les préparer. Ce dernier orchestre les processus de préparation, de conditionnement et d’emballage et d’expédition. Une fois qu’une commande est préparée, il transmet l’information à l’ERP qui peut alors mettre à jour l’état des commandes expédiées et enclencher la facturation.

 

Accélérer et sécuriser le réapprovisionnement

En cas de changements soudains de la demande, le couplage des deux solutions permet à l’entreprise de réagir rapidement. Par exemple, en cas d’insuffisance de stock d’un produit qui se vend bien, le WMS informe l’ERP, qui peut alors augmenter les niveaux de production ou passer des commandes auprès des fournisseurs pour réapprovisionnement.

En outre, dans le cas particulier des usines, une solution WMS :

  • Sécurise les approvisionnements en bord de lignes, en appelant les matières premières et produits semi-finis sur les lignes de production au bon moment.
  • Facilite l’anticipation des risques de rupture pouvant conduire à une interruption de la fabrication.

 

Traçabilité des flux logistiques

Le WMS apporte à l’ERP une traçabilité complète sur les flux logistiques de production depuis la réception des composants jusqu’à l’expédition.

 

Maîtrise des coûts de transports

Le WMS peut utiliser les données fournies par le module achats de l’ERP pour comparer le coût des transporteurs. Contrairement à l’ERP, il permet par ailleurs de simuler les volumes à transporter, de regrouper les marchandises en fonction du transporteur choisi et de maximiser le remplissage des camions.

 

Suivi financier et reporting

L’ERP analyse les datas envoyées par le WMS. Ces informations peuvent être utilisées pour identifier les domaines où des économies et des axes d’amélioration peuvent être réalisés, à l’échelle de l’ensemble de la supply chain.

Intégration du WMS et de l’ERP

Les logiciels ERP et le WMS partagent sans cesse des informations. La bonne intégration entre les deux systèmes est donc cruciale pour que les échanges de données puissent se faire. Pour réussir cette intégration, il est indispensable de :

  • S’assurer de l’interopérabilité avec le WMS, au travers de connecteurs dédiés, d’API, de Web Services ou par le biais de bases de données d’échange.
  • Cartographier la data et définir quelles données doivent être échangées automatiquement entre les deux systèmes, et qui est le maître par rapport à l’autre en fonction du processus.
  • Définir le rythme de synchronisation des données entre ERP et WMS en fonction du processus logistique concerné. Par exemple, en temps réel pour les commandes ou ruptures de stock, à intervalles réguliers pour le niveau de stocks, ou ponctuel pour les inventaires.
  • Garantir la sécurité des informations échangées entre les deux systèmes.

Système d’information global pour la logistique : ERP, WMS, TMS…

Au-delà de l’ERP et du WMS, un système d’information global pour la logistique englobe d’autres outils logiciels spécialisés, telles que :

  • Le TMS (Transportation Management System) qui planifie, exécute et optimise le transport. Il couvre diverses fonctions, allant de la planification et l’optimisation des itinéraires de transport au suivi en temps réel des livraisons, en passant par la maîtrise des coûts de transport et la sélection des transporteurs.
  • L’OMS (Order Management System) gère l’ensemble du cycle de vie des demandes client, de la prise de commande à la livraison, en passant par leur traitement et leur priorisation.
  • Le MES (Manufacturing Execution System) se focalise sur le pilotage et le contrôle des processus de production en live et assure une traçabilité complète des opérations de fabrication.

ERP, WMS, TMS, OMS, MES, toutes intégrées et synchronisées, ces solutions forment un ensemble qui permet aux entreprises de bénéficier d’une visibilité totale et d’un contrôle accru sur leurs opérations logistiques.