Qu’est-ce que le WMS ?

Un Warehouse Management System, ou WMS, est un logiciel informatique dédié à la gestion des opérations d’un entrepôt logistique. Il prend en charge les activités de réception et mise à disposition des marchandises, de préparation de commandes et de gestion des stocks. Il optimise aussi bien les processus que les ressources. L’objectif est d’accroître les performances ainsi que la rentabilité de l’entrepôt. Utilisée dans les stratégies les plus efficaces, la solution WMS répond aux nouveaux besoins de digitalisation et d’agilité, grâce à la polyvalence de ses fonctionnalités. La définition d’un WMS est cruciale pour comprendre son rôle dans les opérations d’un entrepôt.

Quel est le but d’un WMS ?

En tant que système informatique, un WMS gère tout ce qui concerne les flux internes de marchandises en entrepôt ou autre site logistique. Depuis l’arrivée en zone de réception, jusqu’au départ des unités de manutention, le WMS enregistre chaque mouvement et renseigne en temps réel sur l’activité. On le rencontre sur les sites industriels, chez les logisticiens ou sur les hubs de transit (transporteurs par exemple). Il participe à l’optimisation des ressources, en vue d’augmenter les performances des équipes et des matériels, mais aussi la rentabilité de l’entreprise.

Concrètement, le WMS organise le travail de la cour et des quais, notamment via un module de YMS (Yard Management System), en ordonnant le cadencement dans l’arrivée des véhicules. Il enregistre l’entrée des camions sur le site, communique les protocoles de sécurité, affecte les déchargements à chaque quai en fonction du personnel et des outils disponibles. Le WMS est calibré de façon à connaître le temps nécessaire pour décharger chaque volume en arrivage. C’est comme ça qu’il peut organiser l’activité des quais. Il est aussi capable de gérer les rendez-vous, directement en liaison avec les partenaires extérieurs, en partageant un planning en ligne.

Lorsque les marchandises arrivent à quai, elles sont déchargées, identifiées puis orientées en zone de tri. Le WMS assure l’enregistrement de chaque unité de manutention, édite les étiquettes de réexpédition ou d’adressage en vue du stockage. Il maîtrise aussi bien l’occupation des quais, que l’espace de stockage des articles avec les adresses disponibles dans les rayonnages des racks.

En sortie de stock, le WMS organise le picking de la préparation de commandes, avec un parcours optimisé pour le travail du cariste ou du préparateur. Il édite les listes de chargements en corrélation avec la charge utile du véhicule prévu et le volume à expédier, puis il organise la planification des enlèvements. Le WMS gère également toute la documentation qui accompagne la marchandise en départ.

WMS : un outil de synergie entre stratégie et processus

Le Warehouse Management System devient un véritable outil stratégique pour les entreprises qui visent l’amélioration de leur processus, en même temps qu’une réduction des coûts. La polyvalence de ses fonctionnalités lui permet de s’adapter aux besoins de chaque organisation.

Il convient de distinguer deux axes principaux :

La stratégie : le WMS est mis en place par l’entreprise qui veut voir son entrepôt géré efficacement. Il permet de fixer les objectifs à atteindre avec les moyens à mettre en œuvre. En découlent ensuite les processus optimisés pour chaque étape de la chaîne logistique, depuis la réception des marchandises jusqu’à leur expédition.

Les processus : le WMS gère tous les processus avec les outils nécessaires au suivi des flux physiques et d’information. Il peut ainsi garantir la traçabilité des marchandises, optimiser tous les mouvements des unités de manutention et des stocks, dans le but de réduire les temps de traitement des commandes.

Les différentes fonctionnalités d’un WMS

Revue de détails synthétisés des principales fonctionnalités d’un WMS pour une gestion d’entrepôt efficace :

  • Gestion des stocks : le WMS permet de suivre en temps réel les entrées et les sorties de stock, de connaître la localisation précise de chaque article et de gérer les inventaires ;
  • Réception de marchandises : le WMS automatise le processus de réception des marchandises, en contrôlant la conformité des livraisons, et en générant les bons de réception ;
  • Préparation des commandes : le WMS optimise la préparation des commandes en fonction des différents modes de picking, selon les priorités et les contraintes de livraison ;
  • Expédition des commandes : le WMS gère l’emballage et l’identification des commandes, comme la planification des chargements puis des livraisons ;
  • Gestion des emplacements : le WMS optimise l’organisation des stocks dans l’entrepôt en fonction de la rotation des produits, de leur volume et leurs spécificités ;
  • Suivi des performances : le WMS renseigne sur l’activité en temps réel, mais il fournit également les indicateurs clés de performance (KPI), afin d’aider à la prise de décision en vue d’identifier les axes d’amélioration.

A lire aussi : Les principales fonctionnalités d’un WMS

Pourquoi un WMS est-il si important ?

Le WMS joue un rôle central au cœur de la supply chain. Il agit comme une tour de contrôle mais c’est surtout un outil d’organisation de l’activité, sur lequel repose toute la gestion de l’entrepôt. Il organise les mouvements physiques des flux de marchandises et communique avec tous les services de l’entreprise aussi bien qu’avec les partenaires externes.

Depuis quelques années, le WMS doit faire face à de nouveaux défis. Face à l’essor du e-commerce, aux crises sanitaires, tensions politiques ou pénuries de ressources, les entreprises équipées d’un WMS sont plus les plus aptes à affronter ces aléas. Le WMS permet une gestion agile et intelligente des opérations, jouant un rôle clé dans la transformation digitale et la résilience de la chaîne d’approvisionnement. D’ailleurs, selon l’étude du Gartner de 2023, la valeur stratégique des WMS est de plus en plus reconnue par les entreprises :

  • 43% des répondants prévoient d’augmenter leurs investissements dans les WMS au cours des deux prochaines années ;
  • 11% cherchent à améliorer la résilience et l’agilité de leur chaîne d’approvisionnement.

Ces tendances illustrent non seulement l’adaptation des entreprises aux imprévus et évolutions du marché mais aussi leur volonté d’adopter des innovations technologiques avancées. D’ailleurs le WMS est de plus en plus associé à l’expérience client et l’intégration d’outils automatisés. Cette transition marque une étape significative dans l’évolution des WMS, transformant la logistique en levier de compétitivité et de croissance durable.

Un contexte en pleine mutation

La chaîne d’approvisionnement connaît de grands bouleversements. Elle se veut plus complexe et doit désormais s’organiser différemment, en mettant en place (par exemple) des protocoles de sécurité plus stricts et en instaurant de nouveaux modèles prédictifs de consommation, rendant la gestion des stocks de plus en plus délicate. À cela s’ajoute l’impératif de la logistique omnicanale pour une expérience client fluide à travers tous les canaux de vente, tout en intégrant des pratiques de développement durable. La logistique inversée se présente également comme une nécessité, optimisant la gestion des retours et le recyclage. Ensuite, la plupart des entrepôts souffrent d’un sérieux manque de main d’œuvre, avec des difficultés à recruter, ce qui met la pression sur les équipes en place afin de maintenir la productivité. Enfin, les exigences imposées par la montée en puissance du e-commerce jouent un rôle majeur dans la préparation des commandes. Rapidité, flexibilité, et fiabilité sont devenus les maîtres mots de la satisfaction client.

Un atout majeur pour la performance et la rentabilité

Les enjeux sont élevés dans l’utilisation d’un WMS, mais sa puissance est telle qu’elle lui permet de répondre à un grand nombre de défis. On peut attendre d’un WMS qu’il optimise les processus, en automatisant bon nombre d’opérations de l’entrepôt, réduisant ainsi les temps de traitement et les risques d’erreurs. Il améliore la visibilité et le contrôle sur l’activité, car il offre une lecture en temps réel des stocks, des mouvements de palettes ou de colis, permettant ainsi d’ajuster les ressources là où c’est nécessaire. Il réduit les coûts de stockage, de manutention et de transport. Il contribue également à améliorer la satisfaction client, car il permet de livrer les commandes plus rapidement et de façon plus fiable.

Un outil indispensable pour la transformation digitale

Véritable levier de l’industrie 4.0, le WMS est capable de s’intégrer à d’autres systèmes informatiques déjà présents dans l’entreprise, en exploitant les objets connectés et les outils en ligne. Il collecte les données en provenance des quais ou de l’entrepôt, et communique en permanence, aidant ainsi à la prise de décision. Il facilite le travail des équipes, qui profitent aussi des remontées d’information et obtiennent une meilleure visibilité sur leurs performances.

Des statistiques convaincantes

Environ 75 % des entrepôts utilisent désormais un WMS. Le bénéfice sur les coûts de stockage est d’environ 10 à 20 %, alors que le WMS peut améliorer la précision des commandes de 99 %.

Selon Gartner, spécialiste des données dans les technologies avancées, l’innovation dans les WMS reste l’axe d’amélioration et de différenciation de cette solution déjà mature, dont le marché global devrait dépasser 3,35 milliards de dollars en 2027, avec une croissance annuelle (CAGR) de 9,9 % sur 5 ans.

Quels sont les avantages du WMS ?

Afin de mieux comprendre pourquoi un WMS est d’une importance cruciale pour une entreprise, on peut en lister tous les avantages :

  • Optimisation des processus logistiques : le WMS gère les flux de marchandises au sein d’un entrepôt, les arrivages puis les entrées en stock. Grâce à l’automatisation des tâches manuelles et répétitives, il réduit les risques d’erreurs et les temps d’inactivité. Il rationalise les flux de travail et les mouvements de stocks. Il améliore la communication et la collaboration entre les équipes, au profit de la productivité et de l’efficacité opérationnelle ;
  • Meilleure visibilité et contrôle : avec le suivi en temps réel des opérations logistiques, des niveaux de stocks et des flux de marchandises, le WMS fournit une traçabilité accrue des produits et des commandes, qui conduit à une lecture précise de données fiables pour une prise de décision éclairée ;
  • Amélioration de la performance et de la rentabilité : le WMS réduit les coûts de stockage, de manutention et de transport. En optimisant les ressources, il booste la rentabilité de l’entrepôt car il agit sur de nombreux facteurs tels que la fiabilité des commandes préparées ou encore sur la productivité des équipes et ldes livraisons à temps ;
  • Amélioration de la satisfaction client : le WMS garantit une exactitude des stocks, une expédition rapide des commandes avec des délais de livraison plus courts. Il agit aussi sur la communication avec les clients et permet de renseigner sur l’état d’avancement des commandes. Ces éléments améliorent la satisfaction des clients et les fidélisent ;
  • Fidélisation et motivation des équipes : en offrant une vue d’ensemble sur les opérations, et en optimisant les ressources fournies aux équipes, le WMS sécurise les espaces de travail, diminue les risques professionnels pour finir par baisser le taux de turnover ;
  • Transformation digitale de l’entreprise : l’intégration d’un WMS dans les systèmes de l’entreprise répond aux besoins de digitalisation, car il transforme la gestion des opérations logistiques en utilisant des objets connectés, l’intelligence artificielle ou l’accès aux informations en temps réel. Les organisations deviennent plus agiles, capables de répondre rapidement aux demandes fluctuantes du marché ;
  • Contribution à la RSE : en optimisant les ressources, le WMS réduit les émissions de CO2 tout comme la consommation d’énergie. On peut constater ces progrès lors de la préparation de commandes par exemple, avec une optimisation des emballages ou un traitement intelligent des déchets. Le WMS accompagne les entreprises engagées dans la RSE avec une mise en application de bonnes pratiques.

Ces avantages d’un WMS s’inscrivent au cœur de la supply chain et les entreprises munies d’un WMS bénéficient d’une meilleure visibilité sur leurs opérations, d’une réduction des coûts de main d’œuvre, mais surtout d’une amélioration globale de leurs performances.

 

Le rôle stratégie du WMS pour la croissance de l'entreprise

 

Quelques exemples de logiciels WMS

Parmi les fournisseurs qui proposent des solutions de gestion d’entrepôt, plus de 44 % d’entre eux ont plus de 30 ans d’expérience. C’est le cas de Reflex, qui a lancé son WMS en 1994.

  • Reflex WMS : leader en France, reconnue pour sa convivialité et sa flexibilité. Reflex WMS est une solution de gestion d’entrepôt appréciée pour son interface intuitive et sa capacité à optimiser les processus logistiques. Des clients tels que Castorama ou La Redoute confirment des progrès significatifs, avec une réduction des coûts informatiques de ⅔ chez Castorama, et une réduction des erreurs de picking de l’ordre de 50 % chez La Redoute ;
  • SAP EWM : module de la suite logiciel SAP, cet add-on est déployé dans de nombreux environnements et industries notamment auprès des structures équipées de l’ERP du même éditeur. Il s’agit de l’unique solution de cette liste dont le WMS n’est pas le métier premier.
  • Manhattan Associates : solution globale pour les supply chains complexes. Ce logiciel offre une visibilité en temps réel sur les opérations de l’entrepôt, permettant ainsi une prise de décision éclairée et rapide ;
  • Generix WMS : solution modulable et adaptative aux besoins spécifiques des entreprises, met l’accent sur l’automatisation des tâches répétitives ;
  • Korber WMS : un outil robuste et complet pour les entrepôts les plus complexes, opérant dans des secteurs à forte demande ou à fortes variations. Il offre une gestion avancée des stocks et une traçabilité poussée ;
  • Easy WMS : logiciel de gestion d’entrepôt développé par Mecalux, conçu pour améliorer les opérations logistiques, la gestion et le suivi des stocks ;
  • BK Systèmes : très simple d’utilisation et mise en œuvre rapide, ce WMS est adapté aux PME à investissements limités.

La démarche à suivre pour s’assurer d’avoir la visibilité globale sur les solutions du marché, reste de consulter les sites spécialisés qui font autorité sur le sujet.

WMS, ERP, TMS : un système global connecté

La chaîne d’approvisionnement comprend de nombreux sujets de gestion, qui peuvent tous être traités par des logiciels bien spécifiques. Ceux utilisés le plus couramment sont les ERP, les WMS et les TMS. Combinés, ils offrent de nouvelles perspectives aux utilisateurs :

  • WMS : Warehouse Management System, qui gère les flux physiques des marchandises en entrepôt, il se concentre sur les entrées de marchandises, la gestion des stocks, le picking et la préparation de commandes ;
  • ERP : Enterprise Resource Planning, logiciel qui couvre l’ensemble des processus de gestion de l’entreprise, depuis la prise de commande jusqu’à la facturation, en passant par les achats et la mise à disposition des ressources ;
  • TMS : Transport Management System, qui se focalise sur la planification et l’exécution des transports de marchandises.

 

Système Rôle Synergies
WMS Gestion des entrepôts, des stocks et des opérations logistiques sur flux internes
  • Partage des données en temps réel
  • Optimisation de la préparation de commandes
  • Suivi précis de l’inventaire
ERP Gestion globale des ressources de l’entreprise (finances, RH, commerce, achats, ventes)
  • Intégration des données financières et logistiques
  • Planification des besoins en ressources
TMS Gestion des transports et de la logistique des flux externes
  • Planification des itinéraires
  • Optimisation des coûts de transport

 

A lire aussi : ERP et WMS : différences, complémentarités et intégration

Le WMS et l’entrepôt automatisé

Le WMS fait désormais partie intégrante de l’industrie 4.0. C’est aujourd’hui un incontournable du fonctionnement des entrepôts pour répondre aux besoins de digitalisation et d’agilité. Le WMS a su s’adapter en intégrant les technologies les plus récentes telles que la robotisation, l’intelligence artificielle, ou l’usage des objets connectés.

Préparation de commandes automatisée

Le WMS met l’accent sur une préparation de commandes rapide et précise, où l’automatisation des tâches répétitives et/ou dangereuses améliore la sécurité et la productivité des opérateurs. Dans une interview accordée à FAQ Logistique, Alassane Simpara, consultant avant-vente Reflex souligne que désormais, même les petites entreprises peuvent envisager d’automatiser une partie de leurs opérations d’entrepôt avec des options d’équipement plus abordables, telles que les robots mobiles autonomes (AMR) et les systèmes Pick-to-Light.

Peu importe l’investissement réalisé dans la mécanisation, son rendement ne sera optimal que s’il est correctement piloté par le WMS

Alassane
Simpara

Robotisation

Le WMS contrôle les robots qui prennent en charge les tâches de soutien aux opérateurs. Ces solutions robotiques, y compris les systèmes de navettes et les systèmes mini-load, optimisent l’espace de stockage et accélèrent les préparations de commandes. Elles permettent une adaptation rapide des capacités en réponse aux fluctuations de la demande, tout en réduisant la contrainte des tâches et en prévenant les accidents.

Intelligence artificielle

L’IA et autres techniques de Data Science, en analysant les données, optimisent les parcours de picking, la gestion des ressources ou les emplacements de stock. Au-delà de la productivité, l’agilité devient essentielle, permettant aux entreprises d’ajuster rapidement leurs capacités sans jongler avec les effectifs, particulièrement lors de pics d’activité.

IoT : Internet of Things

L’IoT joue son rôle en alimentant le WMS avec des données en temps réel via des capteurs et des appareils mobiles. Cette intégration assure une communication fluide et une coordination efficace entre différents systèmes, améliorant ainsi l’efficacité opérationnelle.

 

L'entrepôt mécanisée pour gagner en productivité

 

A lire aussi : Comment il est devenu incontournable de mécaniser son entrepôt

Pourquoi choisir un WMS SaaS ?

L’hébergement des solutions logicielles a connu des évolutions majeures ces dernières années, notamment avec l’apparition du cloud computing. Ces nouvelles technologies ont ouvert la voie à des entreprises cherchant à optimiser leur gestion logistique. Aussi, l’utilisation d’un WMS en mode SaaS (Software as a Service) présente de nombreux avantages par rapport aux solutions traditionnelles de type on-premise par exemple ou les modules WMS intégrés aux ERP.

Les principaux types de WMS

  • WMS on-premise : le WMS est installé sur les serveurs de l’entreprise, il nécessite une infrastructure IT solide, des ressources informatiques ainsi qu’une maintenance sur site ;
  • WMS en mode SaaS : le WMS est hébergé dans le cloud, il exige une connexion fiable à Internet ;
  • WMS dans les solutions ERP : intégré à un système ERP, un module WMS s’ajoute au système existant, il est plus économique que d’autres solutions, mais peut parfois manquer de fonctionnalités. Selon les éditeurs ERP, il peut être délivré on premise ou en Saas.

Les avantages des solutions SaaS

  • Scalabilité : en mode Saas, il est facile d’adapter le WMS à la croissance de l’entreprise, rien n’est figé, car le système permet au contraire d’ajouter des fonctionnalités, des capacités de stockage ou de nouveaux utilisateurs ;
  • Mises à jour continues : les mises à jour du WMS sont gérées par le fournisseur, garantissant que l’entreprise utilisatrice dispose toujours de la dernière version du logiciel, sans avoir à s’occuper de la maintenance ;
  • Accessibilité : le WMS SaaS est accessible depuis n’importe quel appareil connecté à Internet, cette facilité de communication et de partage d’informations facilite la gestion à distance et la collaboration entre les équipes ;
  • Délais de déploiement plus rapides : les solutions SaaS sont souvent plus rapides à mettre en place, car l’implémentation du système est moins contraignante que les solutions on-premise ;
  • Coûts réduits et évolutivité : le mode SaaS requiert moins d’investissements, car il est inutile d’investir dans des serveurs ou une infrastructure lourde ou des équipes dédiées. Ensuite, les coûts suivent la consommation, avec une tarification flexible, et bien souvent, les entreprises paient un forfait mensuel en fonction du nombre d’utilisateurs et des options choisies. À ce titre, ces solutions évoluent rapidement grâce à de nouvelles fonctionnalités qui peuvent être ajoutées et déployées très rapidement ;
  • Facturation à l’usage : le WMS utilisé en mode SaaS permet aux entreprises de ne payer que ce qu’elles utilisent, permettant ainsi une gestion des coûts plus précise et adaptée à l’activité réelle.

Ce qu’il faut retenir du WMS

Le WMS (Warehouse Management System) est un logiciel informatique dédié à la gestion de l’entrepôt. Son rôle est d’optimiser les flux physiques de marchandises, réduire les coûts et améliorer la rentabilité de l’entreprise. Voici ce qu’il faut retenir de l’utilisation d’un WMS :

  • Le WMS est un outil puissant qui aide les entreprises à améliorer leurs performances logistiques ;
  • Le WMS représente un investissement rentable pour les entreprises qui cherchent à améliorer leur supply chain et à répondre aux exigences d’un marché en mutation constante ;
  • Il existe différents types de WMS : on-premise, Saas (cloud) ou intégré à un autre système de type ERP ou TMS ;
  • Le WMS en mode SaaS présente de nombreux avantages par rapport aux autres genres : scalabilité, mise à jour automatique, accessibilité, délais de déploiement plus rapides, coûts réduits et évolution rapide, mais aussi une facturation à l’usage.

Et parmi les avantages, notez ceux-ci :

  • Optimisation des opérations logistiques : le WMS gère les entrepôts efficacement, tout comme les stocks et les processus logistiques, l’objectif est d’améliorer la productivité et la rentabilité de l’entreprise ;
  • Intégration avec les technologies avancées : en utilisant les nouvelles technologies telles que la robotisation, l’intelligence artificielle et l’IoT, le WMS s’engage dans une vision moderne de la gestion d’entrepôt, avec des processus automatisés et une précision accrue ;
  • Rôle central dans la supply chain : le WMS agit en véritable pivot de la supply chain, il facilite la coordination entre les services de l’entreprise, les fournisseurs et prestataires externes, y compris les clients ;
  • Amélioration de la satisfaction client : grâce à une gestion précise des stocks et de la préparation de commandes, le WMS contribue à une mise en livraison plus rapide, renforçant ainsi la satisfaction et la fidélité clients ;
  • Flexibilité et évolutivité : les solutions WMS offrent une flexibilité permettant de s’adapter aux besoins fluctuants de l’entreprise, qu’il s’agisse de volumes de stocks, de diversité de produits ou d’évolution des processus ;
  • Gestion des données et analyses avancées : le WMS collecte et analyse les données en temps réel, en provenance des quais ou de l’entrepôt, dans le but d’aider à la prise de décision.

Retenez également que :

  • Le WMS est un outil collaboratif, qui peut être utilisé par tous les acteurs de la chaîne logistique ;
  • Le WMS peut être intégré aux autres systèmes de l’entreprises, tels que l’ERP ou le TMS ;
  • La mise en place d’un WMS reste un projet complexe qui nécessite une planification rigoureuse et une bonne compréhension des besoins de l’entreprise.