La tour de contrôle logistique : un levier stratégique pour la supply chain

Dans un monde dominé par des réseaux logistiques et des chaînes d’approvisionnement complexes, obtenir une visibilité globale de sa Supply Chain est devenu un défi majeur pour les dirigeants. Une étude Statista révèle que 21,8 % des cadres de la Supply Chain mondiale identifient la visibilité comme leur plus grand obstacle. La tour de contrôle logistique répond à ce défi crucial, offrant une vision panoramique et une réactivité stratégique inégalées. En mettant en lumière le rôle essentiel de cette technologie, nous allons voir comment la tour de contrôle peut transformer efficacement la gestion de la Supply Chain.

Qu’est-ce qu’une tour de contrôle logistique ?

Une tour de contrôle logistique est un système centralisé offrant une visibilité en temps réel sur la chaîne d’approvisionnement et de distribution. Elle permet de surveiller, coordonner les opérations logistiques et de réagir en temps et en heure face aux imprévus, tout en facilitant des décisions stratégiques basées sur des données complètes.

Contrairement aux approches traditionnelles de la chaîne d’approvisionnement qui examinent chaque transaction, ce qui peut être chronophage et inefficace, une tour de contrôle est un tableau de bord qui collecte et analyse plusieurs sources de données. Elle offre une identification des causes profondes, des prévisions, des alertes, une agilité de réponse et une gestion de la performance.

Des enjeux logistiques à la naissance du concept de tour de contrôle

Les entreprises font face à une augmentation de la complexité logistique, exacerbée par des événements mondiaux et l’évolution rapide des marchés :

  • Besoin de supervision logistique accrue : une gestion centralisée est vitale face à la multiplicité et l’accélération des flux, face à une logistique de plus en plus complexe.
  • Cloisonnement de l’information : un partage de données déficient entre les divers acteurs de l’écosystème.
  • Adaptation post-COVID : la pandémie a renforcé le besoin de flexibilité et de réactivité dans la supply chain.
  • Coûts de transports et pression environnementale : pouvoir répondre aux fluctuations du marché ainsi qu’aux enjeux de développement durable tout en minimisant les coûts.
  • Amélioration permanente de la satisfaction client : livrer une commande complète et dans les temps devient un impératif (nécessité de connaître son OTIF).
  • Croissance de l’e-commerce : adapter la logistique à l’essor continu du commerce en ligne.

Aujourd’hui, l’entrepôt est plus que jamais au cœur de la chaîne logistique et il est absolument incontournable d’en optimiser les opérations par la mise en place d’un WMS. Néanmoins, cela n’est plus suffisant pour relever les défis contradictoires et toujours plus complexes auxquels font face les directions logistiques et Supply Chain. Elles doivent désormais mettre en place des solutions pour améliorer la performance de leur réseau logistique au sens large, au sein de leur entreprise entre leurs différents sites et avec leur écosystème (fournisseurs, prestataires, clients…).

La tour de contrôle offre une solution pertinente. Elle permet d’unifier leur réseau logistique et de se concentrer sur les zones critiques en offrant :

  • Plus de résilience et d’agilité : capacité accrue à gérer les perturbations et à s’adapter aux changements.
  • Plus de visibilité : pour des décisions stratégiques informées par une vue globale.
  • Plus de prévision et d’anticipation : facilite la prise de décision proactive basée sur les données.
  • Plus de collaboration : renforcement de la coordination avec tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement (fournisseurs, transporteurs, services client, clients…).
  • Une élimination des silos de données : connexion de tous les systèmes et agrégation des données issues de différents systèmes (WMS, ERP, TMS…).
  • Une meilleure rationalisation des stocks : équilibre l’offre et la demande pour une efficacité maximale.

Via une tour de contrôle logistique, on va parler d’approche intégrée dans l’objectif final de maîtriser la complexité et la dynamique des marchés modernes.

Le nouveau rapport à la donnée logistique pour plus de performance

Centraliser pour être transparent

La centralisation des données au sein de la tour de contrôle logistique apporte une transparence cruciale. Cette unification des données facilite l’accès et l’analyse, permettant ainsi une meilleure coordination et collaboration entre tous les acteurs de la chaîne logistique. Grâce à cela, la prise de décision devient plus rapide et plus précise, s’appuyant sur une source d’information cohérente et complète.

L’importance du temps réel

L’utilisation des données en temps réel est un facteur clé dans l’environnement dynamique de la logistique. Elle permet une réactivité immédiate face aux imprévus et un suivi en continu des opérations. Ces données actualisées et synchronisées permettent d’optimiser les processus en temps réel, de réduire les délais, de mieux informer, et d’améliorer la réactivité globale de la gestion logistique.

Le passage à une donnée intelligente

Les technologies révolutionnent les pratiques et cela ne cesse de s’accélérer. L’intégration de l‘analytique avancée et de l’intelligence artificielle dans l’exploitation des données enrichit considérablement la prise de décision. Cette approche permet de prédire les tendances et d’identifier les problèmes potentiels, facilitant ainsi des décisions stratégiques éclairées. Les données intelligentes offrent un moyen d’améliorer en continu les processus logistiques, conduisant à une performance accrue de la Supply Chain.

A travers ces trois aspects – transparence et centralisation, importance des données en temps réel, et utilisation des données intelligentes – la tour de contrôle logistique se révèle être un levier stratégique puissant, améliorant la performance et l’efficacité de la Supply Chain dans un contexte toujours plus exigeant.

Mise en place et intégration de la tour de contrôle dans l’entreprise

Signaux de mise en place d’une tour de contrôle

Le besoin de visibilité est avéré et bien identifié par les organisations logistiques comme le démontre le graphique suivant de l’étude Statista.

Enquête sur le besoin d'une tour de contrôle logistique

 

Mais la question du « quand » reste naturellement importante. Au sein même d’une chaîne d’approvisionnement, il existe des signaux assez forts qui permettraient d’envisager tous les avantages d’une tour de contrôle logistique.

  • Des données éparpillées et éclatées à travers différents systèmes
  • Une satisfaction des clients qui ne correspond pas aux métriques internes
  • Des difficultés de coordination de bout en bout de la chaîne d’approvisionnement
  • Une quantité élevée d’erreurs dans les processus en place
  • Des difficultés à réaliser des analyses à partir des collectes de données
  • Une dépendance importante envers les partenaires externes

Les différents niveaux d’implémentation

La tour de contrôle logistique optimise la gestion de la Supply Chain à travers plusieurs niveaux d’implémentation. On distingue quatre niveaux dont chacun apporte une amélioration spécifique, allant de la visibilité en temps réel à l’automatisation avancée. Voici un aperçu de ces différents paliers :

  • Niveau 1 – Visibilité sur la totalité de la Supply Chain en temps réel : consolidation sur une interface ergonomique de données hétérogènes, internes/externes à l’organisation plus alimentation du tableau de pilotage en temps réel.
  • Niveau 2 – Calcul d’analyses et d’alertes des paramètres définis : reporting/analyses poussées et croisées entre les différentes sources d’information. Visualisation du flux avec indicateurs et identification des goulots d’étranglement.
  • Niveau 3 – Analyses prédictives, simulations, recommandations : mise en corrélation d’évènements indépendants pour détection de signaux de pannes. Double digital de la Supply Chain pour changement des paramètres et réalisation de simulations.
  • Niveau 4 – Réajustement autonome de la Supply Chain/Automatisation : réajustement automatique des règles de gestion en fonction des évènements. Progression des algorithmes sur la base de l’expérience accumulée (machine learning).

Interface avec les autres solutions du système d’information

L’intégration d’une tour de contrôle logistique dans les systèmes d’information existants d’une entreprise, tels que le WMS ou l’ERP, est un aspect crucial pour son efficacité opérationnelle.

Si l’on souhaite, à terme, partager des données et surtout réaliser des analyses précises, la connectivité et la synchronisation entre ces différents outils de gestion doivent être parfaitement calibrées. Cette intégration est encore plus déterminante entre le WMS et la tour de contrôle. Les deux solutions sont extrêmement complémentaires.

La tour de contrôle offre une vue d’ensemble macroscopique sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, le WMS se concentre sur les opérations spécifiques d’un entrepôt, comme la gestion de l’inventaire et la préparation des commandes. La combinaison de ces deux systèmes permet une gestion intégrée de la chaîne d’approvisionnement, où le WMS assure l’efficacité opérationnelle à l’échelle de l’entrepôt, tandis que la tour de contrôle apporte une vision stratégique globale, garantissant ainsi une gestion optimisée de la Supply Chain dans son ensemble.

Tour de contrôle, WMS et digitalisation de la chaîne d’approvisionnement

Une enquête menée par le cabinet Deloitte en 2018 intitulée “Embracing a digital future: How manufacturers can unlock the transformative benefits for digital supply networks” établissait déjà le rapprochement entre Supply Chain et digitalisation. A la question « quelles fonctions priorisez-vous pour les investissements numériques futurs ? », la chaîne d’approvisionnement est apparue comme la réponse principale, avec 62% des réponses devant la planification, la conception de produits, et bien avant les usines intelligentes.

Même si ce sondage est centré sur l’industrie 4.0, le chiffre est assez marquant. Il ne fait guère de doute que tous les secteurs d’activité sont concernés.

L’intégration de la tour de contrôle logistique dans les systèmes de gestion d’entrepôt symbolise une étape cruciale dans la digitalisation de la Supply Chain. Cette combinaison marque un tournant dans l’ère numérique, où interconnexion et intelligence sont primordiales pour la gestion de la chaîne d’approvisionnement.

La tour de contrôle agit comme un cerveau analytique. Cette synergie permet une gestion plus précise et synchronisée, illustrant l’évolution vers une Supply Chain numérisée et intégrée.

Nouvelle gestion des risques et nouvelles opportunités

Comme induit précédemment, la tour de contrôle logistique révolutionne donc la gestion des risques et la saisie d’opportunités dans les entreprises modernes. En offrant une visibilité complète et en temps réel sur la Supply Chain, elle permet une identification et une réaction rapides face aux risques, minimisant ainsi les perturbations. De plus, en analysant les données de manière approfondie, elle identifie les opportunités d’optimisation et d’innovation, contribuant à une stratégie d’entreprise plus réactive et compétitive.

Toujours dans son étude, Deloitte définit et résume le cadre de la tour de contrôle : « Continuously track the signals of a specific business issue from its symptom to its root cause ». En développant certains termes, on obtient :

  • « Continuously » – En continu : connectivité en temps réel, sans transferts massifs de données ou indicateurs retardés et disponibilité 24/7.
  • « Signals » – Signaux : se concentrer sur les exceptions dans la masse de toutes les transactions.
  • « Symptom » – Symptôme : fournir des informations exploitables basées sur les données qui sont nouvelles et ne peuvent être obtenues qu’en utilisant l’analyse de données.
  • « Root cause » – Cause racine : basé sur un cas d’utilisation avec des données, des solutions analytiques et des processus adaptés à cela.

Le rôle de la tour de contrôle n’est pas seulement opérationnel. C’est un atout stratégique pour la gestion efficace de la Supply Chain, un élément clé pour assurer la résilience et le succès à long terme des entreprises – évoluant dans des environnements complexes soumis à d’incessants rebondissements.